Actualités : La franchise, une autre manière d'entreprendre


Rechercher des articles publiés par les experts : Devenir Partenaire Expert

posté par CESSIONPME.COM  le 29/05/2017

La franchise, une autre manière d'entreprendre

Entreprendre en franchise, quels avantages ?

En 2016, la franchise a de nouveau montré ses performances, dépassant les 55 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une croissance annuelle de 3,2 %. Au total, ce sont plus de 70 000 points de vente franchisés qui ont ouverts en France et près de 2000 réseaux pour le commerce organisé.

La création d’une franchise présente de nombreux avantages pour un entrepreneur. A la différence d’une création d’entreprise isolée, le franchisé bénéficiera dès le démarrage de son activité, de l’accompagnement et de la notoriété du réseau de franchise. Un point fort à ne pas négliger car il permet notamment de ne pas subir les coûts publicitaires souvent importants au départ, pour faire reconnaître son commerce.

Ouvrir une franchise, c’est aussi profiter de l’expérience du réseau de franchisés déjà présents sur le terrain. Dès la création, le franchiseur apportera tout son savoir-faire au nouveau franchisé : préparation des éléments financiers, conseils en gestion et management, expérience sur le terrain, assistance technique ou encore commerciale. Plus tard, l’entrepreneur bénéficiera également des lancements de nouveaux produits, ce qui lui permettra de faire évoluer constamment son offre pour sa clientèle. La logistique produits est gérée par le franchiseur, ce dernier s’occupe de l’approvisionnement, il négocie les prix, centralise les achats et conditionne les livraisons.

En dépit de ce lien, avant tout commercial, qui lie le franchiseur à son franchisé, ce dernier est propriétaire de son fonds de commerce et de sa clientèle, il jouit de ce fait de cette propriété, notamment s’il souhaite à la fin de son contrat de franchise, céder son fonds

.

La franchise, une valeur sûre ?

Structure simplifiée, développement rapide ou encore partage des investissements, tout porte à croire que la franchise soit une valeur sûre dans l’entrepreneuriat. Toutefois, avant de se lancer, il faut avoir pesé le pour et le contre. Le franchisé devra notamment prendre en compte l’investissement de départ souvent plus conséquent que pour le lancement d’un commerce isolé. En effet, à l’ouverture d’une franchise, il faut prévoir l'investissement au démarrage (la formation des équipes, l’achat des stocks…), l’apport personnel- qui représente 30% de l’investissement initial- ou encore les droits d’entrée dans le réseau de franchise.

Et en acceptant d’intégrer le réseau, le franchisé devra également respecter certaines règles de ventes ou de fonctionnement de l’enseigne (formules, abonnements ou emplacement prédéfinis par exemple).

Une fois ces considérations prises en compte, l’entrepreneur qui décide d’ouvrir sa franchise pourra bénéficier de la puissance d’achat du réseau (prix compétitif, qualité logistique) et de la force publicitaire de l’enseigne (image de marque, notoriété).

En franchise, franchiseur et franchisé ont un but commun : assurer la pérennité de leur entreprise.

ImprimerFacebookTwitterGoogle+