Actualités : REPRENDRE UNE ENTREPRISE EN FRANCHISE AVEC SUCCES


Rechercher des articles publiés par les experts : Devenir Partenaire Expert

posté par CESSIONPME.COM  le 17/06/2020

Vous souhaitez reprendre une entreprise et vous avez fait le choix d’acquérir une affaire sous enseigne nationale.  Il va donc falloir négocier la transmission du fonds de commerce avec le propriétaire franchisé et conclure un nouveau contrat de partenariat avec le franchiseur. 

Parce que le contrat liant le franchisé à l’enseigne est considéré comme « intuitu personae», il devient caduc dès l’instant où la société est vendue à un nouvel entrepreneur. Cette transmission implique donc une collaboration des trois parties : l’acheteur, le vendeur et l’enseigne.

 

Voici 4 éléments-clés à considérer pour réussir une reprise d’entreprise en franchise :

La lettre d’intention

C'est un contrat préalable qui permet d'encadrer les négociations et pose les conditions d’engagement. Ce document comporte le plus souvent :

  • l’objet des négociations,
  • la définition des personnes morales présentes lors des négociations financières importantes,
  • la définition des personnes concernées par l’accord
  • le prix,
  • les conditions de paiement,
  • la durée des négociations,
  • le calendrier des négociations, avec les étapes
  • les points à débattre,
  • un rappel d’obligation de bonne foi,
  • la répartition de prise en charge des frais dans la procédure
  • des clauses spécifiques : confidentialité, exclusivité...

La lettre d’intention est communément rédigée par le repreneur mais elle peut aussi être à l’initiative du vendeur. Le document n’est soumis à aucune règle formelle et prend le plus souvent la forme d’un courrier rédigé sous seing privé qui sera envoyé aux co-contractants par lettre recommandée avec accusé de réception. 

 

Se donner le temps de la réflexion

Outre les informations comptables et financières, la reprise d’une entreprise nécessite que vous collectiez de nombreuses informations commerciales, réglementaires, ... afin de vous affranchir au maximum des mauvaises surprises. Une recherche minutieuse concernant le franchiseur avec lequel vous serez lié doit aussi être menée très sérieusement en même temps que l’étude de marché.

 

Bien étudier l’affaire à reprendre

Il est souhaitable que l’acheteur s’entoure de conseils (cabinet spécialisé en transmission d’entreprise, expert-comptable, avocat ...) afin de faire le bon choix.  Le dossier de reprise et plus particulièrement la comptabilité et l’analyse financière de la société sur ses deux derniers exercices seront à examiner (bilans comptables, comptes de résultat, état actuel des actifs financiers, dettes, retard de paiement, redevances au franchiseur…). Le volet juridique n’est pas à négliger : il faudra étudier les contrats des salariés, les clauses de départ, les éventuels litiges… Enfin tous les éléments commerciaux nécessaires à la poursuite de l’activité devront également être examinés :  les équipements sont-ils en bon état ... ? 

 

S’entendre sur le juste prix

Le prix demandé par le cédant peut s’avérer trop élevé au vu des éléments que vous avez collectés ! Il faut alors négocier. Le conseil d’experts sera là encore indispensable pour évaluer au mieux la valeur de la société. Le franchiseur dispose également d’informations clefs sur l’ensemble de son réseau qui pourront vous aider à finaliser votre projet de reprise d’entreprise sous enseigne.  

 

Retrouvez sur cessionPME de nombreuses affaires à reprendre sous enseigne

 

ImprimerFacebookTwitter